Le Puy-en-Velay investit plus de 8 millions dans son imagerie

Scan Le Puy

Depuis mars 2016, le centre hospitalier Emile Roux du Puy-en-Velay et le GIE imagerie en coupe 43 reconfigurent leur pôle d’imagerie médicale. Après la refonte des locaux (778 m² d’extensions et 1 275 m² de travaux de réhabilitation), le processus a débouché en 2019 sur l’acquisition d’une IRM Ingenia 1,5 Tesla en janvier puis d’une IRM Ingenia 3 Tesla (Philips) le mois suivant, et en mai d’un 2e scanner (General Electric). L’investissement global atteint 8,2 millions d’euros TTC, répartis entre les équipements (3,8 millions d’euros dont 1,2 million pour l’IRM 1.5 Tesla, 1,3 million pour l’IRM 3 Tesla et 635 000 € pour le second scanner), les travaux (4,3 millions) et le mobilier (110 000 €). Les nouveaux équipements ont évidemment accéléré la prise en charge. Côté IRM, les délais moyens de rendez-vous ont été divisés par quatre (de 2 mois à une à deux semaines pour les patients externes, de 12 à 3 jours pour les patients hospitalisés). Côté scanners, ces mêmes délais ont été divisés par 20 (de 67 à 4 jours pour les patients externes, de 45 à 2 jours pour les patients hospitalisés). Le Puy-en-Velay a déboursé 590 000 € pour le système de gestion et d’archivage informatique (Pacs/Macs) utilisable par les radiologues publics et privés et l’ensemble des cliniciens de l’hôpital. Partagé avec les autres structures de ville et du GHT, le dispositif participe à la cohérence du parcours de soins, grâce à la diffusion des données entre les différents professionnels de santé. Il est prévu que l’accès aux images et aux comptes-rendus soient ouverts aux patients, par l’intermédiaire d’une plateforme web sécurisée. Le système d’information sera relié au scanner du CH de Brioude à la fin 2019 et à l’IRM du CH Jacques Barrot d’Yssingeaux en 2020.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.