Radioscopie des entreprises du secteur du handicap

La 4e enquête menée par l’observatoire économique national des achats responsables du réseau Gesat contribue une nouvelle fois à casser les clichés sur le secteur du handicap. Les EA/ESAT ne cessent d’étendre leurs champs d’activité. Avec des interventions de qualité. Pour preuve, 97% des entreprises privées et des organismes publics se déclarent satisfaits des prestations fournies.

© Epictura

850 structures ont accepté de répondre entre février et mars 2021 questionnaire du réseau Gesat pour la réalisation du 4e observatoire économique national des achats responsables (306 ESAT et entreprises adaptées sur les 2250 recensées, et 550 donneurs d’ordres, dont 27 % d’organismes publics).

De quoi en savoir plus sur le secteur du handicap, dont la vision, côté acheteurs, reste souvent stéréotypée. Leur périmètre d’intervention est plutôt large. 65 % des EA/ESAT qui ont répondu ont des activités dans le conditionnement, la logistique et le transport, 63 % dans les espaces verts, 51 % le nettoyage et l’entretien, 42 % la production industrielle, 32 % les prestations administratives (RH, GED…), 30 % les services généraux (gestion du courrier, aménagement intérieur, consommables), 25 % la restauration, 18 % la communication, 17 % la production alimentaire, 16 % la construction, 14 % les travaux d’impression, 9 % l’environnement et 2 % l’informatique.

Lancement de nouvelles activités

47 % d’entre elles ont un chiffre supérieur à un million d’euros. Une proportion en légère baisse par rapport à 2018, – 2 %, expliquée en partie par la crise sanitaire. Seules 22 % des structures affichent un CA stable ou en augmentation en 2020. En moyenne, elles peuvent compter sur 70 clients actifs, en grande majorité des TPE-PME du privé, situées à proximité.

Une grande partie des EA/ESAT interrogées cherchent à se moderniser et à innover. 41 % d’entre elles ont investi plus de 100 000 euros ces 2 dernières années, 62 % se sont lancées dans une nouvelle activité (+12 % par rapport à la dernière enquête) et 59 % prévoient de le faire dans les 24 prochains mois.

Des prestations supérieures à celles des entreprises ordinaires

Autre indicateur intéressant : 97 % des clients se déclarent satisfaits ou très satisfaits des prestations des ESAT-EA (+ 3 points en deux ans). Et 68 % d’entre eux jugent même la qualité des produits et services délivrés supérieure à celle des entreprises ordinaires.

Malgré ces scores impressionnants, le réflexe achat responsable semble rester minoritaire. 7 donneurs d’ordres du 10 intègrent des EA-ESAT dans moins de 20 % de leurs consultations. Et selon le 4e observatoire, la dynamique de l’achat responsable se tasse. Seuls 53 % des entreprises privées et des organismes publics consultés souhaitent développer leurs achats auprès des ESAT-EA dans les deux ans à venir (- 11 points comparé à 2018).

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.