CTM devient Medin +

Experte de la télé-radiologie puis de la télémédecine, l’entreprise montpelliéraine CTM, change de nom pour devenir Medin+. La suite logique d’une diversification de ses activités numériques, notamment dans le domaine de la coordination de la prise en charge à l’échelle territoriale.

© Epictura

Traduction d’une évolution de ses activités, la Compagnie de télémédecine (CTM, 240 clients dont 120 établissements de santé) modifie son nom et devient Medin+. La nouvelle identité fait notamment suite à l’acquisition, en juillet dernier, de la société e-Media, qui développe et commercialiste des solutions pour centres d’imagerie (PACS, serveurs patients…).

Ce n’est pas la première fois que l’entreprise montpellieraine, née au printemps 2008, fait évoluer sa désignation. Appellation d’origine, la Compagnie générale de téléradiologie (CGTR), précurseur dans le domaine, avait en effet laissé la place à la CTM en 2018, après l’élargissement de son offre (télé-cardiologie, télé-ophtamologie…).

Medin+ ne se contente pas de changer de dénomination et lance 48h Chrono, solution de coordination entre les acteurs de soins primaires et de second recours, proposé mis à la disposition de l’organisation territoriale – CPTS ou établissements sanitaires – afin de fédérer l’ensemble des professionnels. La plateforme permet de coordonner les soins non programmés en libérant des créneaux de disponibilité pour des patients nécessitant une prise en charge dans les deux jours, tout en évitant les urgences.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.