Logistique GHT Vendée : Elisabeth Robin à la manœuvre

Venue du CH de Vendôme, Elisabeth Robin a pris, cet été, les fonctions de directrice des ressources matérielles du GHT de la Vendée. Parmi les nombreux chantiers à piloter figure en bonne place la définition d’un schéma directeur territorial logistique, avec la cartographie de tous les flux.

« On a tellement vu les directions fonctionnelles travailler en silo ! » En provenance de Vendôme, Elisabeth Robin, nouvelle directrice des ressources matérielles au groupement hospitalier territorial de Vendée, en charge spécifiquement de la logistique, est heureuse que son poste, qu’elle a pris début juillet, comprend aussi un volet territorial.

Au CH Loire Vendée Océan, dans le Nord, l’un des hôpitaux du GHT, elle est aussi directrice adjointe des ressources matérielles. Le CH Loire Vendée Océan comporte trois hôpitaux (Challans, Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Machecoul, en Loire-Atlantique). S’ajoute une collaboration étroite avec un EPHAD, à Bouin et deux autres établissements (Noirmoutier et Yeu). Si le bureau d’Elisabeth Robin est situé à Challans, elle rejoint tous les jeudis, à 40 km de là, le GHT 85 à La Roche-sur-Yon, où elle est l’un des quatre directeurs.

Schéma directeur de la logistique

Le GHT 85, depuis qu’il a été constitué en 2018, n’a cessé de s’intégrer toujours un peu plus. Depuis l’an dernier, ses douze structures font « direction commune ». Prochain défi, ne pas rater le plan d’investissement dans l’hôpital annoncé par le gouvernement au printemps dans le cadre du Ségur de la santé. « Nous allons beaucoup travailler d’ici février », confirme Elisabeth Robin au sujet des propositions qui seront celles du CHD de Vendée.

Pour y voir clair dans ses projets, avec Elisabeth Robin à la manœuvre, le GHT 85 va travailler sa logistique. Il s’est lancé dans l’élaboration d’un schéma directeur territorial logistique, avec le concours d’un cabinet d’audit. Tous les flux seront cartographiés.

Evaluer le bon niveau des stocks tampons et des réserves

Chaque établissement est prié de plancher sur les façons de les optimiser : répartition des stockages, rythmes de commandes. « Dans la continuité du programme Phare qui nous a fait progresser dans nos façons d’acheter, nous nous attaquons aux flux eux-mêmes : les mutualiser à l’échelle des territoires là où c’est le plus pertinent, réaliser les investissements qui en découlent. En ne considérant pas seulement nos magasins, l’amont et l’aval aussi. Nous allons étudier le bon niveau des stocks tampons dans les services, celui des réserves dans les magasins », précise Elisabeth Robin.

« En complément des flux, notre réflexion va porter sur les espaces. L’hôpital, en général, a des problèmes de place. Les surfaces de stockage manquent, les services de soins manquent de place. Nous allons regarder tout cela de près pour arrêter un schéma directeur immobilier. Nous allons envisager les scénarios possibles, les chiffrer, examiner les études d’opportunités et finalement retenir une option », poursuit-elle.

Informatisation, numérisation

Un autre point sera examiné avec acuité, celui et de l’informatique et le numérique dans lequel le gouvernement entend investir. Elisabeth Robin déroule les questions qui se posent : « Tous informatisés, nous avons des fonctionnements différents au sein du GHT. Homogénéiser ou pas ? Quel intérêt à le faire ? »

Depuis le début de sa carrière, à la sortie de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) en 2010, elle a connu des réorganisations et des chantiers. C’est à l’hôpital de Bayeux qu’en tant que directrice déléguée de site, elle a d’abord joué un rôle apprécié, pour entamer le rapprochement avec l’hôpital d’Aunay-sur-Odon. Ensuite au CH de Thiers-Auvergne, elle a travaillé aux ressources humaines et aux affaires médicales. A Vendôme, dans le Loir-et-Cher, elle a ensuite effectué un retour aux ressources matérielles, en charge, à la direction économique, des services techniques, logistiques et informatiques. En Vendée, elle y est à nouveau complètement immergée.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.