Les équipes logistiques exemplaires du CH Moulins-Yzeure

Tous les agents de la logistique de l’hôpital bourbonnais se sont engagés dans la lutte contre le coronavirus. Exemples parmi d’autres : la blanchisserie fonctionne désormais le week-end, des volontaires du bionettoyage confectionnent des blouses, le self propose des repas à emporter et les cadres se répartissent une astreinte de nuit.

© CH Moulins-Yzeure

« Les équipes sont formidables. Elles sont mobilisées et elles ne se sont pas posées de questions lorsqu’il a fallu élargir les horaires de travail ». Directeur des services logistiques de l’hôpital de Moulins-Yzeure, Rudy Chouvel peut compter sur l’engagement de tous, du magasinier au cuisinier en passant par l’agent d’entretien ou le personnel de la blanchisserie. Car la crise sanitaire a provoqué une hausse de l’utilisation des vêtements professionnels, en particulier des blouses.

 

La blanchisserie ouverte le week-end en matinée

 

Pour augmenter le stock, des chemises de nuit de résidents à manche courte passent à la manche longue. Composée de volontaires, une équipe de professionnels du bionettoyage se met à la couture pour en produire près de 500 unités. « L’hôpital avait des machines à coudre mais certains agents sont venus avec leur machine personnelle », souligne Geneviève Pressé, responsable logistique du centre hospitalier.

© CH Moulins-Yzeure

« Nous avons évidemment aussi commandé des blouses supplémentaires, mais en raison des délais de livraison, il fallait trouver des solutions alternatives. Afin de faire face à la demande, nous avons donc ajouté une collecte journalière supplémentaire du linge », poursuit-elle. Deux tournées sont désormais organisées au lieu d’une seule auparavant. Et la blanchisserie (48 salariés), déjà opérationnelle de 6 h à 18 h du lundi au vendredi, fonctionne désormais aussi le samedi et le dimanche entre 6 h et midi.

 

Astreinte de nuit

 

« Comme à son habitude, le personnel de la logistique est présent et travaille sur site. Il n’y a pas de télétravail. Plus que jamais, nous sommes au service des équipes de soin. Tous les jours, les cadres se réunissent pour solutionner, organiser, modifier s’il le faut, anticiper au maximum. Une astreinte de nuit a été activée en cas de besoin, alors même qu’un point est réalisé quotidiennement à 17 h au sujet des articles en tension avec un approvisionnement permettant aux services de tenir jusqu’au matin suivant », détaille Geneviève Pressé.

Le self continue de fonctionner avec un système à emporter pour éviter tout repas pris en collectif. « Pour soutenir le personnel très sollicité, un menu simple comportant des féculents, une viande ou un poisson, des laitages et compotes lui est proposé à tarif réduit », détaille Rudy Chouvel. Autre exemple, celui de la navette qui, deux fois par jour, avale l’heure et demie de route pour acheminer les prélèvements sérologiques Covid jusqu’au laboratoire du CHU de Clermont-Ferrand. Pour optimiser le circuit, elle collecte aussi les masques que doit répartir l’hôpital dans son secteur.

 

Nouveau circuit de distribution des masques

 

Relativement épargné par l’épidémie au moment où cet article a été rédigé, le CH de Moulins-Yzeure dispose, pour ses besoins propres, d’un stock assez substantiel de masques, grâce aux dotations d’Etat et aux dons qui ont afflué de toutes parts. Néanmoins, l’hôpital reste très prudent. « On préfère garder une gestion très stricte », résume Rudy Chouvel. Avec un suivi quotidien des consommations.

© CH Moulins-Yzeure

« La distribution des masques via la complémentation a été supprimée depuis deux semaines. Identifiée par la coordination générale des soins, une équipe de quatre soignants a ajouté à ses tâches cette mission du lundi au dimanche. Tous les jours, deux personnes viennent récupérer environ 2000 masques et les répartissent en les distribuant aux cadres des services concernés. Tout est tracé », assure Geneviève Pressé.

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *