Plus de 100 interventions pour le robot chirurgical 2.0 d’Argenteuil

D’abord employé en urologie par l’hôpital d’Argenteuil, le robot Versius, configuré pour apporter le meilleur de la chirurgie mini-invasive, a ensuite apporté son aide aux praticiens dans trois autres disciplines. L’établissement valdoisien, qui veut réaliser un virage complet vers la chirurgie robotique, s’est équipé d’un deuxième exemplaire.

Opérationnel depuis septembre 2020 au CH d’Argenteuil, le robot Versius a déjà plus de cent interventions à son actif. Après l’urologie, première discipline à bénéficier de son aide, il a été employé en gynécologie, ainsi que pour la chirurgie viscérale et thoracique. Fabriqué par l’entreprise britannique CMR, ce robot se différencie grâce à sa console ouverte sur le bloc qui permet au praticien de rester en contact visuel avec le reste de l’équipe (lire notre article du 14 octobre 2020).

Ses autres avantages : une ergonomie calquée sur les techniques classiques de coelioscopie, la reproduction de la gestuelle humaine par l’extrémité du bras du robot, et une composition modulaire, adaptable à tous les blocs opératoires, avec des unités autonomes et légères, peu encombrantes et transportables d’une salle à une autre. L’utilisation de Versius va encore se démocratiser à Argenteuil puisqu’un deuxième robot est arrivé en juillet dernier, permettant l’accélération de la formation de nouvelles équipes chirurgicales.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.