L’achat innovant du ministère des Armées pour favoriser la mobilité verte

Afin de faciliter la transition au profit de véhicules électriques, la Plate-Forme Commissariat Sud-Est du ministère des Armées a retenu un système de recharge innovant, utilisable sans travaux, développé par une start-up française.

Le ministère des Armées a fixé le cap :  50 % de véhicules à faible émission de CO2 d’ici 2030. Afin de faciliter cette transition, la Plate-Forme Commissariat Sud-Est (PFC-SE) a cherché un moyen plus souple d’alimenter le parc automobile électrique.

L’initiative part d’un constant : sur les sites, les équipements destinés à cette flotte sont insuffisants. Et lorsqu’il s’agit d’en installer, il faut modifier les infrastructures, avec des coûts à la clef. Pour parvenir à ses fins, la PFC-SE a utilisé le dispositif d’achat innovant (décret de décembre 2018, depuis intégré de manière pérenne dans le Code de la commande publique, lire notre article du 16 décembre 2021).

© DR

En mai 2021, grâce à un sourcing, la PFC-SE déniche Evy, un « cube » de recharge permettant d’alimenter jusqu’à 20 places de parking en utilisant un seul point d’accès au réseau électrique. L’engin a été mis au point par une start-up née en 2019 et installée dans le Rhône, Mob-Energy, qui a également développé un robot de recharge semi-autonome.

L’outil coche toutes les cases : il peut être déplacé, ne nécessite pas de travaux, et stocke l’énergie dans d’anciennes batteries de voiture. Et il est économe puisqu’il ne produit pas d’électricité en continu mais seulement au bon moment. Le calcul en coût global pour 20 bornes sur 6 ans est sans appel, avec une économie de 56 % à la clef. La démarche a été récompensée par un Trophée de la commande publique, catégorie achat exemplaire (Etat).

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.