La culture en livres-service au CH de Dunkerque

Depuis le 1er juillet dernier, patients et visiteurs de l’hôpital de Dunkerque ont librement accès au fonds des 21 bibliothèques de la communauté urbaine grâce à un kiosque automatique implanté près de la cafétéria. Une réponse à un appel un projet a permis à la Communauté Urbaine de Dunkerque de financer cette innovation technologique et culturelle.

Le kiosque livres service ©CHD

Bien que la lecture constitue l’activité culturelle la plus répandue dans les établissements de santé, l’accès au livre y reste souvent complexe, du « point lecture » sporadiquement géré par des bénévoles aux tournées de chariots à ne pas rater. Un partenariat récemment noué entre l’hôpital de Dunkerque, la communauté urbaine de Dunkerque et le réseau « Les Balises » associant 21 bibliothèques du territoire pourrait changer l’histoire. En effet, offrant un accès plus autonome et plus large, un kiosque à livres automatique trône désormais au cœur de l’hôpital.

Une armoire intelligente

Signée Nedap, cette armoire intelligente propose in situ quelque 200 références adultes et enfants parmi les 600 000 inscrites au catalogue du réseau des Balises. « L’identification se fait grâce à la carte d’adhérent « Les Balises », gratuitement délivrée sur place les mardis et jeudis après-midi à ceux qui n’en disposeraient pas encore », explique Margot Halberda, responsable de la communication et de la culture au sein de l’établissement.

Le kiosque livres service © CHD

Une fois les portes ouvertes, il suffit de se servir ou de rendre l’ouvrage terminé : « grâce à la technologie RFID, l’armoire enregistre automatiquement les entrées et sorties, générant ainsi son propre inventaire », précise-t-elle. Outre la sélection disponible, régulièrement concoctée par les professionnels du réseau, les réservations sont aussi possibles, sous plus ou moins huit jours. À noter enfin qu’empruntés pour un mois renouvelable une fois, les titres inachevés à l’issue du séjour hospitalier peuvent être retournés dans une des 21 bibliothèques.

Zéro investissement

Acquis et géré par la communauté urbaine, dont un agent des bibliothèques passe deux fois par semaine, le kiosque « Livres Service » n’a nécessité aucun investissement de la part du centre hospitalier : « seules la Maison des Usagers et l’association des visiteurs de malades ont été sollicitées pour délivrer les cartes d’adhérents et, le cas échéant, porter les livres aux patients hospitalisés », décrit Margot Halberda. Une action en faveur du livre décidément exemplaire.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.