Haïfa : de la recherche à la co-construction

À Haïfa, les médecins du Carmel Medical Center et les chercheurs de la faculté de génie biomédical du Technion ont développé une technologie qui permettra de protéger les voies respiratoires des enfants prématurés ayant besoin d’une ventilation assistée. Directeur de l’unité des nouveaux nés au sein du département de néonatologie du Carmel Medical Center, le professeur Dan Waisman lève le voile sur le partenariat noué avec le Technion, le plus grand institut de recherche du pays dont l’un des pères fondateurs fut Albert Einstein en 1912.
© Carmel Medical Center
Santé-Achat.info : Pourquoi le Carmel Medical Center et le Technion ont-ils conclu un partenariat pour conduire ces recherches ?

Dan Waisman : « La volonté de conduire ces recherches en collaboration avec le laboratoire de biofluidique du Technion est partie de l’intérêt que nous partagions à trouver des solutions aux problèmes respiratoires que je constate fréquemment chez les prématurés, au Carmel Medical Center.

Au sein de l’unité du nouveau-né et dans celle des soins intensifs néonatals, j’interviens quotidiennement sur les soins apportés aux nouveaux-nés en bonne santé, bien sûr, mais également sur les nourrissons nés à terme et les prématurés ayant besoin de soins intensifs particuliers en raison d’infections néonatales, de malformations, de détresse respiratoire grave à la naissance ou de celles liées à leur prématurité.

Pendant de nombreuses années je me suis investi dans la recherche translationnelle, prenant des besoins non résolus du domaine clinique au laboratoire, générant de la recherche fondamentale pour trouver des solutions appropriées et les intégrer dans la pratique clinique. »

Santé-Achat.info : Quel est l’intérêt d’un partenariat entre un centre hospitalier comme le vôtre et l’institut de recherches d’une université à la renommée internationale ?

Dan Waisman

Dan Waisman : « La collaboration entre le Carmel Medical Center et le Technion s’effectue à différents niveaux. Le Carmel Medical Center est l’un des cinq hôpitaux du nord d’Israël, affilié à la faculté de médecine du Technion. Ainsi, notre personnel médical encadre et assure l’enseignement des étudiants en médecine à la Faculté et à l’hôpital pendant leurs années précliniques et cliniques.

Les projets de recherche avancée nécessitent une approche multidisciplinaire et une large base de connaissances issues d’une étroite collaboration interdisciplinaire. Les installations et les laboratoires du Technion ainsi que ceux des hôpitaux rendent très fructueuse l’interaction entre nos institutions. »

Santé-Achat.info : Une fois vos recherches terminées, quels sont vos objectifs pour que la solution que vous avez développée soit mise sur le marché ?

Dan Waisman : « Nos travaux de recherche récemment publiés, découvrant l’un des mécanismes susceptibles d’aggraver les maladies pulmonaires chez les nourrissons prématurés ventilés, ne visaient pas à l’origine à développer un dispositif spécifique.

Prototype développé par le Carmel Medical Center et Technion

Cependant, grâce à nos recherches, nous avons mieux compris comment les ventilateurs mécaniques actuellement utilisés peuvent affecter les prématurés et, en même temps, comment prévenir les dommages et obtenir de meilleurs résultats.

 

Je crois que les prochaines étapes de notre recherche, utilisant des modèles de voies aériennes qui incluent des couches de cellules implantées, nous permettront de répondre à plus de questions d’ici la fin de l’année. »

Santé-Achat.info : Êtes-vous en contact avec des entreprises qui seront ensuite chargées de produire le dispositif qui résultera de vos recherches ?

Dan Waisman : « Comme je vous l’ai indiqué, nous n’avons pas travaillé pour l’instant sur le développement et la commercialisation de nos recherches. Cependant, dans de nombreux cas, la recherche est effectuée en collaboration avec des industriels. Nos travaux génèrent le plus souvent des données suffisamment solides pour la création de startups. »

Santé-Achat.info : Plus généralement, en Israël, les hôpitaux travaillent-ils avec des centres de recherche, des entreprises ou des startups pour développer des dispositifs médicaux dont ils ont besoin et qui n’existent pas encore sur le marché ?

Dan Waisman : « Tout à fait, il existe en Israël une étroite collaboration entre hôpitaux, universités et industriels. Cependant, les nombreuses déclinaisons de ces partenariats dépendent des différentes politiques institutionnelles.

Dans certains hôpitaux et universités, il existe des initiatives qui ressemblent à des « incubateurs industriels » pouvant soutenir la recherche appliquée avec de petites subventions jusqu’à ce qu’ils soient prêts à demander des investissements plus importants de la part des organismes subventionnaires, du gouvernement ou de l’industrie.

Un point important est que l’entrepreneuriat médical n’est pas toujours lié aux développements industriels. Il peut être lié à la formation médicale, à la création de centres d’excellence dans les systèmes médicaux, aux soins communautaires et aux collaborations internationales. Tous ces éléments font partie intégrante des cours sur l’entrepreneuriat médical que nous dispensons à l’hôpital et à la faculté de médecine du Technion. »
Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *