Marine Gerbault, acheteuse travaux venue des RH

La mobilité interne peut être un gisement de nouveaux professionnels pour la commande publique. Pour preuve, Marine Gerbault, après quinze ans au service de la paie du CH de Châteauroux, est devenue acheteuse travaux en 2021 dans le même établissement. Un pari audacieux mais qu’elle ne regrette absolument pas.

Outil de management indispensable pour élargir les compétences et maintenir la motivation, la mobilité interne est aussi un moyen de résoudre l’équation compliquée des recrutements dans des secteurs, comme les achats hospitaliers, où il est parfois difficile de trouver chaussure à son pied, soit en raison du budget accordé ou de la situation géographique de l’établissement.

Chargée d’établir les fiches de paie

Le CH de Châteauroux qui cherchait un acheteur travaux a, en 2021, ainsi offert l’opportunité à Marine Gerbault, venue de la DRH, de changer d’univers. Après avoir obtenu un bac économique, un DU de gestion des entreprises et des administrations puis une licence professionnelle en 2003, elle pousse les portes de l’hôpital berrichon l’année suivante, lors d’un remplacement congé maternité au service financier. Et, fin 2004, elle intègre les ressources humaines à l’occasion d’une ouverture de poste.

Pendant quinze ans, elle va s’occuper consciencieusement d’une tâche capitale, celle d’établir les fiches de paie. « Il s’agissait d’encoder les éléments variables, comme les astreintes, les heures de nuit ou les heures supplémentaires, d’établir les charges sociales puis enfin de vérifier l’exactitude des bulletins de paie », détaille-t-elle.

Un poste qui nécessite rigueur et organisation afin que les agents reçoivent leur salaire en temps et en heure. Elle étend son périmètre par la suite aux retraites, en conseillant et recevant les agents, en simulant les calculs et en lançant les procédures auprès des caisses. D’abord contractuelle, titularisée comme agent administratif, elle réussit le concours d’adjoint des cadres en 2013.

Plongée dans les arcanes des marchés de travaux

Comme elle a envie de découvrir de nouveaux horizons, elle passe un bilan de compétences en 2019. « Plusieurs éléments m’orientaient vers les achats, notamment l’aspect relationnel ». Marine Gerbault surveille les vacances de poste et repère celui d’acheteur travaux à l’automne 2020. Et elle postule. Bingo ! Lors de l’entretien, sa motivation est convaincante puisque l’hôpital décide de lui faire confiance.

Changer radicalement de métier pour une quadra représente un sacré challenge. D’autant que les travaux et la maîtrise d’œuvre figurent parmi les sujets les plus byzantins de la commande publique. « Tout a été nouveau, y compris le vocabulaire et les termes », admet celle qui intervient de la définition des besoins jusqu’à la notification, ainsi que pour la rédaction des avenants ou des ordres de service. Aussi bien pour le CH que le GHT.

Elle a naturellement suivi un stage de deux jours afin de s’initier aux arcanes de l’achat public, « une mise en bouche ». Une autre formation est prévue au programme en fin d’année, cette fois plus spécifique aux marchés de travaux. «  Et en cas de besoin, je peux toujours me tourner vers sa hiérarchie, toujours disponible », ajoute-t-elle.

L’atout de bien connaître l’hôpital

Au départ, la néophyte a compensé son inexpérience de la commande publique par son envie de bien faire. « La réglementation est très pointilleuse et je fais très attention à la rédaction des pièces, un domaine qui me plaît mais pour lequel je suis toujours en apprentissage. »  Son ancienneté dans la structure est également un atout. En 15 ans, elle a appris à connaître l’hôpital, son fonctionnement et les services. « C’est sûr que c’est un plus », reconnaît-elle.

Malgré une certaine pression toujours présente après plus six mois en poste, Marine Gerbault ne regrette absolument pas ce nouveau cap donné à sa carrière. « Il n’y a pas de monotonie dans les achats. Aucun jour ne se ressemble. Demain, on me demandera peut-être de lancer un nouveau marché… »

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.