Jean-Baptiste Dehaine : « je suis très fier de mes équipes »

Arrivé il y a peu au CH d’Auxerre et au GHT Unyon (5 établissements) comme directeur des achats, Jean-Baptiste Dehaine a dû réorganiser ses équipes pour affronter la pandémie. Certains agents du service achat-marchés  continuent à travailler en partie sur site, le magasin fonctionne désormais non-stop et le bio-nettoyage fait des efforts considérables.

Jean-Baptiste Dehaine a été nommé directeur des achats du GHT Unyon dont l’établissement support est le centre hospitalier d’Auxerre. Il assure également le service achat en interne avec les services logistiques. Ce juriste de formation (master de droit public et master 2 de droit de la responsabilité médicale) a toujours exercé à l’hôpital principalement comme directeur délégué.

Il a notamment occupé les fonctions de directeur adjoint de l’hôpital de Saint-Quentin (Aisne), de directeur délégué de l’hôpital de Péronne (Somme), et de directeur de site de la maison de santé de Bohain-en-Vermandois (Aisne). Pour autant, « les achats ne sont pas une complète découverte pour moi » explique-t-il, « j’ai été attaché d’administration hospitalière en tant que responsable des marchés publics à l’hôpital de Saint-Quentin ».

 

Fonctionnement du magasin 7 jours sur 7

 

La crise sanitaire a naturellement nécessité de repenser l’organisation. Même si les agents impérativement présents viennent sur site une partie de la semaine, le travail à distance est privilégié. « Nous effectuons une rotation pour que les agents indispensables viennent une journée par exemple et travaillent de chez eux le reste du temps. Les autres agents sont en télétravail », informe Jean-Baptiste Dehaine.

Les services logistiques sont en première ligne. « Notre magasin fonctionne 7 jours sur 7 pour assurer l’approvisionnement dans le service. Nous sommes passés sur une nouvelle organisation de crise dans nos circuits qui fonctionne bien à l’échelle de l’hôpital et du GHT. Nous avons renforcé la blanchisserie pour répondre aux besoins. Côté cuisine, nous nous sommes adaptés en effectuant des rotations du personnel et en proposant un choix plus restreint de menus », décrit le directeur des achats.

 

Enorme charge sur les épaules

 

Un effort considérable a été effectué par le service de bio-nettoyage. « Avec le Covid, il y a beaucoup plus de chambres très techniques à faire. Nous avons recruté du personnel en plus en CDD pour faire face, et nous avons pu compter sur le renfort de l’établissement de psychiatrie voisin ». Jean-Baptiste Dehaine essaie d’être le plus disponible possible pour soutenir les cadres intermédiaires, très impliqués. « Je suis en contact rapproché avec eux, je vais les voir régulièrement. Les services logistiques ont une énorme charge sur leurs épaules, c’est aussi grâce à eux que tout cela est possible, ils ont besoin de savoir qu’ils sont reconnus. Tout le monde est mobilisé, tout le monde joue le jeu. Je suis très fier de mes équipes » conclut-il.

 

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *