GHT Lot-et-Garonne : une hotline spéciale appro Covid 19

Le GHT lot-et-garonnais a mis en place une hotline (téléphone et messagerie) pour répondre à toutes les questions que se posent les services et structures sur leurs dotations d’équipements.

© Epictura

Même s’il n’est pas touché par un afflux aussi important de patients Covid que les hôpitaux du Grand Est ou d’Ile-de-France, le CH Agen-Nérac, établissement support du GHT de Lot-et-Garonne (7 établissements) est en état d’alerte. « En raison de la présence d’un cluster contrôlé en Lot-et-Garonne, nous avons pu nous préparer très tôt aux conséquences de l’épidémie et essayé d’anticiper au maximum », débute Julien Lamamy, directeur des achats du CH et du GHT.

Certaines dotations ont été revues à la hausse comme les vêtements professionnels. « Jusqu’ici, les médecins, qui avaient plutôt l’habitude de travailler en blouse, passent maintenant aux pyjamas médicaux », donne-t-il en exemple. Chacun s’est adapté aux circonstances. Les acheteurs sont devenus aussi approvisionneurs. « On part tous à la recherche de produits et de matériels, avec des négociations très compliquées à mener avec les fournisseurs ».

 

Entraide public/privé

 

La crise met en lumière l’état d’esprit exemplaire des équipes. Gérée par un GCS, la blanchisserie est par exemple restée ouverte. « Cela continue à tourner. Les agents travaillent en respectant les gestes barrières et mesures de distanciation sociale. » L’épidémie a également comme conséquence de générer une solidarité dépassant les barrières traditionnelles.

Le GHT travaille ainsi étroitement avec la Clinique Esquirol Saint-Hilaire (groupe Elsan), située à proximité de l’hôpital d’Agen, pour optimiser la prise en charge des patients. « Deux unités de médecine Covid+ existent à l’instant T au CH Agen-Nérac. S’il s’avérait nécessaire d’en ouvrir une troisième, elle pourra être prise en charge par la clinique », illustre Julien Lamamy.

 

Une hotline pour rassurer les services

 

Collaborant de manière efficace et volontaire, la direction des achats du GHT 47 et la direction des ressources matérielles du CHAN ont installé une hotline approvisionnement spéciale Covid. « Il s’agit d’une ligne téléphonique et d’une messagerie électronique. Elle a été créée dans un premier temps pour assister les personnels soignants du CH Agen-Nérac sur les craintes et problématiques logistiques et d’approvisionnement potentiellement causées par la crise sanitaire. Elle a ensuite été étendue à l’ensemble des établissements du territoire par rapport à leurs dotations d’équipements. » Cette hotline fonctionne aux heures d’ouverture des bureaux tous les jours, week-end inclus, grâce au planning tournant instauré par les deux directions.

Les questions relatives à la disponibilité des masques figurent naturellement en première position. D’autant que le Centre Hospitalier Agen-Nérac, en tant qu’établissement support de GHT, fait office de centre répartiteur auprès de 130 établissements alentour en fonction des consignes données par l’ARS.

« Le système est apprécié des équipes soignantes des hôpitaux mais aussi des EHPAD inquiets de manquer de matériel, parce qu’il les rassure. » La hotline est aussi devenue un outil de travail pour les deux directions en leur permettant d’avoir un retour terrain. « Les questions posées nous permettent aussi de préparer les commandes ou d’ajuster les besoins », assure Julien Lamamy.

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *