Florian Vinclair, fédérateur breton

Ancien directeur des équipements, de la politique hôtelière et des achats du CHU de Limoges, Florian Vinclair a pris la direction du GCS Achats Santé Bretagne depuis la mi-octobre. Pas de quoi dépayser ce Rennais d’origine dont la mission est désormais non seulement de mutualiser les achats mais aussi d’accompagner la professionnalisation de la fonction et d’animer des réseaux à l’échelle régionale.

C’est une sorte de retour aux sources pour Florian Vinclair. Car ce Rennais d’origine a accompli ses études à l’université de Haute Bretagne (un master 2 d’administration des territoires et des entreprises) avant de fréquenter l’École des Hautes Études en Santé Publique (53e promotion). Le cursus lui fait découvrir le monde des achats. « Par mon expérience passée, j’étais plus orienté vers le contrôle de gestion et les finances. Mais les achats permettent une mise en pratique sur le terrain que ces disciplines n’ont pas. L’équipe et l’humain sont un fil conducteur pour moi. »

450 personnes à encadrer au CHU de Limoges

Résultat, en 2016, son premier poste sera celui de directeur des achats et de la logistique au CH de Niort. S’ajoute au bout de quelques mois la Direction des Systèmes d’Information, un domaine qui nécessite de savoir s’entourer de personnes spécialistes et de proposer une approche pédagogique afin d’expliquer à des non-initiés les arcanes numériques. « J’ai joué ce rôle de passerelle entre d’un côté les experts et, de l’autre côté, les utilisateurs qui ne maitrisent pas forcément le langage informatique. »

A l’été 2019, Florian Vinclair quitte le Marais poitevin pour le Limousin. Direction le CHU de Limoges pour prendre la direction des Equipements, de la Politique Hôtelière et des Achats, avec en plus la direction des achats du GHT. Sa philosophie : « cerner le juste besoin pour rendre le meilleur des services » (lire notre article du 16 janvier 2020 )

Soit environ 450 personnes à manager. Difficile d’avoir la même proximité avec tous les agents, de la restauration à la blanchisserie, en passant par le service biomédical. « Même s’il y a toujours cette volonté d’aller sur le terrain, j’avais moins le temps à y consacrer, étant donné le nombre de dossiers à piloter à l’échelle de l’établissement et du GHT. »

Mutualiser, animer et professionnaliser

Nouveau challenge cet automne avec la direction du GCS Achats Santé Bretagne. « J’ai pu apprécier le rôle que pouvait jouer l’échelon régional en m’investissant dans la création du même type de structure en Nouvelle-Aquitaine. Il n’y a pas de lien fonctionnel ou hiérarchique comme dans un établissement, il s’agit de convaincre et de fédérer autour d’une dynamique régionale, avec pour objectif de travailler ensemble pour faire mieux. »

La mission du GCS n’est pas seulement de mutualiser les achats dans plusieurs segments (textile, alimentaire, médicaments, DM…). « C’est aussi celui d’accompagner les structures sur la montée en compétence, notamment dans le domaine de l’achat durable et de la prise en compte du coût complet. Je souhaite également développer la création de parcours de formations », complète Florian Vinclair. La diffusion des bonnes pratiques est également au menu, en animant des réseaux régionaux. Trois fonctionnent déjà, celui des juristes, des contrôleurs de gestion achat et des logisticiens.

Bientôt une identité visuelle et un site web

Florian Vinclair va se retrousser les manches. Né en 2013, le groupement compte actuellement 85 adhérents, principalement les établissements de santé des GHT bretons ainsi que quelques structures médico-sociales. A lui de convaincre le tissu médico-social (environ 600 établissements) d’emprunter la même voie « en respectant les différences », insiste-t-il. Pour créer du lien, il travaille déjà à la création d’une identité visuelle, avec une école graphique du cru, avant de s’atteler au lancement d’un site web.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.