Ambulances électriques : le West Midlands ouvre la voie

S’inscrivant dans le plan national britannique d’hôpital vert, le West Midlands Ambulance Service (WMAS) a démarré la réduction de son impact environnemental en lançant la première ambulance dédiée aux transports urgents entièrement électrique il y a 18 mois. Le bilan est concluant. Et le WMAS veut passer en électrique toute sa flotte inférieure à 3,5 tonnes. Une expérience qui contribuera au déploiement de ce type de véhicule dans l’ensemble du Royaume-Uni.

Le 1er octobre 2020, le West Midlands Ambulance Service (WMAS) a mis en service la première ambulance 100 % électrique du Royaume-Uni. De quoi contribuer aux engagements du service de santé national britannique (NHS) d’atteindre un solde de zéro émissions nettes d’ici 2040 pour les émissions que ses établissements contrôlent directement, avec une réduction de 80 % – par rapport à une base de référence de 1990 – d’ici 2028-2032 (lire nos articles du 8 février et du 25 février 2022).

Les véhicules ont été imaginés avec l’aide d’une entreprise implantée à Bradford et spécialiste de la conversion d’ambulance. À partir d’un cahier des charges établi par le NHS et en respectant les normes nationales de construction des ambulances, le fabricant a utilisé l’expertise de sa société mère pour mettre au point la technologie du groupe motopropulseur zéro émission. Ce groupe alimente le véhicule par des batteries lithium-ion situées sous le plancher de l’ambulance, dans un boîtier spécialement conçu et conforme.

Autonomie de 175 km

Légère, l’ambulance « E-DCA », destinée aux transports urgents, est alimentée par une batterie de 96 kW qui fournit une vitesse maximale de 120 km/h et peut atteindre une autonomie de 175 km. Le temps de recharge actuel est de quatre heures, mais des développements sont en cours pour augmenter sa capacité kilométrique et réduire le temps de recharge à deux heures.

En 2021, le groupement territorial d’ambulances a aussi acquis deux véhicules légers de première intervention Jaguar I-Pace qui sont opérationnels à Birmingham. Il a également acheté quatre ambulances électriques de transport de patients non-urgents, ce qui lui permet de disposer de véhicules entièrement électriques dans toutes les catégories opérationnelles de sa flotte.

Accompagner l’adoption des ambulances électriques

« Notre objectif est que toute notre flotte de moins de 3,5 tonnes soit entièrement électrique. Nous travaillons maintenant avec NHS England et un certain nombre de fabricants pour livrer quatre prototypes d’ambulances électriques, dans le but ultime de déployer une flotte zéro émission à l’échelle nationale », annonce Tony Page, responsable de la gestion de la flotte et des installations pour le service d’ambulances des West Midlands.

« Plus de 12 mois après l’adoption de la première ambulance électrique, les conducteurs ambulanciers sont positifs mais ce n’était pas acquis d’avance. Nous avons dû accompagner le déploiement des véhicules pour dépasser les appréhensions », poursuit-il. Le changement de matériel s’est donc fait en plusieurs phases : d’abord une phase de dialogue avec le constructeur pour s’assurer que le cahier des charges corresponde bien aux besoins du service et aux normes de sécurité. Puis les conducteurs ambulanciers volontaires ont été formés aux spécificités de la conduite et des véhicules E-DCA.

Bon retour des conducteurs

Enfin une phase de test a été organisée avant l’intégration des véhicules dans la flotte : deux conducteurs ambulanciers volontaires ont été missionnés pour réaliser des déplacements « à vide ». L’équipe a repris le programme d’intervention de deux ambulances traditionnelles à des jours donnés et a reproduit les déplacements avec l’ambulance électrique, principalement en zone urbaine et péri-urbaine autour de Birmingham.

Cela a permis de vérifier l’autonomie du véhicule en situation réelle, tant au niveau de l’endurance de la batterie que du kilométrage. Les évaluations fournies par les conducteurs ont souligné la bonne tenue de l’alimentation (ils ont toujours terminé leur journée d’essai avec plus de 20 % de batterie restante) et la qualité de la conduite, plus fluide et confortable. Ajouté au silence du moteur, les ambulanciers ont souligné l’importante amélioration de la qualité du transport pour les patients et les soignants. L’ambulance E-DCA fait désormais partie intégrante de la flotte à hauteur de 5 journées de 10h par semaine.

Un investissement supplémentaire de 116 millions de livres

Côté finances, le passage au tout-électrique constitue un investissement important pour le WMAS. Aujourd’hui, sa flotte est composée de 750 véhicules (480 ambulances type SMUR, 247 ambulances de transport de patients non-urgents et 23 véhicules légers de première intervention). La reconversion « zéro émission » représente une augmentation de 116 millions de livres (138 millions d’euros) du budget d’investissement sur 5 ans. Soit plus du double des hypothèses budgétaires actuelles, en lien avec le coût d’achat qui représente par exemple le double de celui d’une ambulance d’intervention urgente traditionnelle.

La création ou de la mise à niveau de l’infrastructure de recharge fait partie des dépenses supplémentaires. Pour desservir les 750 véhicules de la flotte, le WMAS compte qu’il lui faudra investir 42 millions de livres, soit environ 50 millions d’euros. Ce budget d’investissement supérieur est partiellement compensé par des coûts d’entretien et d’alimentation inférieurs (en particulier dans le contexte actuel de coût majoré du carburant). Le groupement étudie également la possibilité de passer la durée d’amortissement de 5 à 7 ans.

En 2022, le West Midlands Ambulance Service continue sa démarche d’acquisition de véhicules électriques et négocie une augmentation de budgets avec le NHS. Tony Page insiste sur l’importance pour les opérateurs de santé d’être exemplaires et souligne l’impact positif que ce type de projets innovants a sur les équipes.

Réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.